CP9 – 4 juin 2014

ce
qui est le plus nu
le geste
un éclair
de mains croisées
nouées d’écume

à l’aplomb du vide
nuit brassée d’ivresse
aucune lutte pour
naître
debout sous la caresse
d’un plein soleil

alors fuse dans l’oeil du temps
le fleuve inassouvi

image

Francis : les mots

Claudine : les couleurs