CP69 – 12 août 2015

ce qui s’est dit
qu’importe

la main brûle en elle ce pur éclair
que rien n’arrête
sa couleur cette ombre purifiée
résonne

ce qui s’est dit ne porte
que l’invisible désir
d’un bond précis

jaunekooning

Francis : les mots
Claudine : les couleurs

CP68 – 7 août 2015

de ce qui fut jadis une ombre
sa trace de terre encore
ta main replie
tous les couteaux
sur le grain bleu du ciel

petitpoisbleu

Francis : les mots
Claudine : les couleurs

CP59 – 12 mai 2015

ce qui s’ouvre
ce qui grandit
à la courbe de ta main

triplet

non pas une caresse
mais ardus
un feu un vent un soleil proche

et ce ciel désarmé
qu’on arrache à l’oubli

.

Francis : les mots
Claudine : les couleurs

CP56 – 13 avril 2015

brûler
pierres et la terre
tous tes attachements

t’entendre crier haut
entre deux aubes
tout un chant d’herbes souples

sentir ta main heureuse tenir
la clef de l’eau la secrète tombée
sur les moissons limpides

le jour
déjà la faux sa chair

et qu’on voudrait toucher

Hartung7photo 3

Francis : les mots
Claudine : les couleurs

CP 35 – 15 novembre 2014

 

le saut

l’abandon          sur ta main de falaise

l’ange qui glisse        noir        son chemin

vers les bras        d’amour chargés

toutes couleurs        au coeur

 

au feu d’enfances

 

emportées

 

image

Francis: les mots

Claudine: les couleurs

Lire la suite

CP32 – 27 octobre 2014

abandonné de mon être même
porte fermée sans m’y attendre
de bond en bond
de pli en pli
et main battante comme une aile
la joie belle oubliée
creuse son nid au coeur
des ombres

m’irise

solitairephoto

Les mots : Francis
Les couleurs : Claudine

CP30 – 21 octobre 2014

par où passer dis-tu
la main ne se crispera pas

quel chemin se dessine
au creux des gestes
aux creux des mots
ineffaçable

au solstice ardent
précise
l’aube nouée qui nous tend

traversera
sans cri ce volcan

de sa flèche

cometenoirephoto 2

Francis : les mots
Claudine : les couleurs

CP – 26 – 4 octobre 2014

où se fondre
sinon dans la pure parole de lumière
advenue

où se perdre
sinon sur le chemin ouvert
d’une folle couleur

qu’atteindre
que vivre
qui ne soit cette saison
à aucune semblable
quand l’ombre épie le temps
d’une main de semailles

soif d’ici où cela fut
notre demeure épanouie

sablenoirphoto 1

 

Francis : les mots

Claudine : les couleurs

CP25 – 3 octobre 2014

parce que ce qui calcine
brûle d’un feu secret
parce que ce qui est emporté
vit encore
dans une main voleuse

même
sur une mer d’encre
glisse toujours le geste heureux
d’un incendiaire aveu

tartine1photo

 

Francis : les mots

Claudine : les couleurs

CP24 – 30 septembre 2014

qu’une seule braise
parmi les champs de pierres
attise tes mains d’oiseau

en vol toujours strident
aux crocs du monde
tu déchires
tous les sanglots

vernisrougevertblancphoto

Francis : les mots

Claudine : les couleurs