CP56 – 13 avril 2015

brûler
pierres et la terre
tous tes attachements

t’entendre crier haut
entre deux aubes
tout un chant d’herbes souples

sentir ta main heureuse tenir
la clef de l’eau la secrète tombée
sur les moissons limpides

le jour
déjà la faux sa chair

et qu’on voudrait toucher

Hartung7photo 3

Francis : les mots
Claudine : les couleurs