CP25 – 3 octobre 2014

parce que ce qui calcine
brûle d’un feu secret
parce que ce qui est emporté
vit encore
dans une main voleuse

même
sur une mer d’encre
glisse toujours le geste heureux
d’un incendiaire aveu

tartine1photo

 

Francis : les mots

Claudine : les couleurs